Gare aux mauvaises surprises !

Lors de l’achat d’un bateau neuf, le plaisancier se voit habituellement proposer de souscrire un contrat d’assurance comportant une clause de valeur agréée. Séduisante sur le papier, cette disposition s’avère en réalité pour le propriétaire beaucoup moins favorable.

Cliquez pour ajouter votre propre texte ici