Lorsqu’un plaisancier acquiert d’un chantier ou d’un concessionnaire un voilier ou un yacht à l’état neuf, il ne manque pas de le faire aussitôt assurer par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé qu’il connaît, ou qui lui a été proposé par l’organisme de crédit-bail qui finance l’opération.
Un courtier ne manquera pas de lui conseiller de souscrire un contrat qui comporte une clause de valeur agréée optionnelle pour une durée de cinq ans ou plus, parfois renouvelable une fois.

Cliquez pour ajouter votre propre texte ici